Rencontre avec de Vénérés Saints Hommes – Le synopsis

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’Inde n’est pas grande parce qu’elle a le Fort Rouge de Delhi.

L’Inde n’est pas grande parce qu’elle a les belles vallées du Kashmir.

L’Inde n’est pas grande parce qu’elle a la promenade de Chaupatti à Mumbai.

L’Inde n’est pas grande parce qu’elle a des richesses et de splendides forteresses.

L’Inde n’est pas grande parce qu’elle a l’Himalaya, parce qu’elle a le Gange.

Mais l’Inde est grande grâce aux Saints Hommes présents dans ce pays, ceux qui œuvrent afin de maintenir l’élévation de l’Himalaya et la pureté du Gange. »
                                                                                                             Swami Chidanand Saraswati-ji Maharaj

 

La Kumbha Mela, le plus grand pèlerinage du monde

 

Tous les douze ans se tient à Haridwar, ville sainte du Nord de l’Inde, le plus grand pèlerinage du monde, la Kumbha Mela.
La Kumbha Mela, c’est l’occasion pour tous les Saints Hommes de se rassembler. Les swamis, sâdhus, yogis, ascètes, quittent leur ashram, quittent leur ermitage, et se retrouvent sur les lieux de ce grand pèlerinage. D’immenses camps avec des centaines et des centaines de tentes sont dressés pour les accueillir. Et les pèlerins affluent de toute l’Inde, pour les rencontrer, les écouter, et recevoir leur bénédiction, le darshan.

Moment fort du pèlerinage, le bain de purification dans le Gange, au moment où les flots se transforment en nectar d’immortalité. Tout le monde cherche ce nectar qui délivre du cycle des renaissances, le samsâra.

 

 

  • La Kumbha Mela ce sont :

de grandioses processions des Saints Hommes se rendant au bain ;
des lectures et commentaires des textes sacrés, les Védas ;
des représentations des grandes épopées du Mahâbhârata et du Râmâyana ;
des cérémonies, chants, prières, psalmodies des mantras, méditation, yoga, ascèses ;
les visites aux Saints Hommes installés dans les nombreux camps ;
les bains de purification.

 

Sa Sainteté le Dalaï Lama et les Saints Hommes

 

 

 


En 2010 à Haridwar, lors de cette grande fête de la Kumbha Mela, Sa Sainteté le Dalaï Lama fut l’invitée d’honneur des Saints Hommes, pour la cérémonie de vernissage et de bénédiction de la Grande Encyclopédie de l’Hindouisme en onze volumes. Toutes les confessions étaient représentées pour cette occasion.
Pendant quinze années, plus d’un millier d’universitaires, de lettrés, de philosophes, de religieux, d’historiens, de sages, ont travaillé pour compiler cette Grande Encyclopédie.

 

 

 

 En 1959, Tenzin Gyatso, XIVème Dalaï Lama, s’enfuit du Tibet et se réfugia en Inde où il demanda l’asile politique. Il avait alors vingt-quatre ans.
Aujourd’hui, Sa Sainteté le Dalaï Lama se considère volontiers comme un fils de l’Inde et porte partout les valeurs ancestrales de ce pays :

  • « ahimsa », la non-violence,
  • la pluralité de la religion et l’harmonie entre toutes les traditions religieuses.

 « Ce siècle devrait être le siècle du dialogue et celui de la non-violence. En Inde vous avez une culture millénaire de l’harmonie entre toutes les traditions humaines, et de la non-violence.
Maintenant l’heure est venue. Vous devez le montrer au reste du monde. Ces deux traditions de l’Inde devraient être le modèle pour le reste du monde, un idéal. »                                                                                                              

                                                                                                                        Sa Sainteté le Dalaï Lama     

                                                                                                                     

Un film de 93 mn